LE SOUVENIR FRANCAIS DELEGATION DE L'AUDE
Lectures historiques ACCUEILLECTURES HISTORIQUES
LESCALE ET LE MAQUIS DE PICAUSSEL
Les uns vont chez des parents, les autres chez des amis et d’autres cherchent un toit pour se loger. Au bout de deux ou trois ans, on installe les villageois dans des baraques en bois recouvertes de papier goudronné. Quelques dons parviennent en linges, meubles et nécessaires pour survivre.
En représailles, le 9 août 1944 , à l’aube les Allemands donnent l’ordre aux habitants de Lescale de quitter leurs maisons et le village. Tous quittent en hâte le village, à travers les champs et les bois pour se réfugier au flan de la montagne où ils assistent de loin à l’incendie de leur village. C’est la désolation. Plus tard les villageois reviennent voir les ruines fumantes et chacun essayait, mais en vain de récupérer quelque chose. Là commence la dispersion des habitants.
Photo: Les Amis de Lescale
Photo: Les Amis de Lescale
C’est la misère, il y a des punaises qui sortent des planches, pas d’écoulement d’eau vers l’extérieur. Il fait froid l’hiver, le village est à 600 mètres d’altitude, l’eau gèle dans les cruches. L’été la chaleur est à peine supportable. Les villageois manquent de tout. Le désespoir est partout, mais un bébé né et la vie reprend peu à peu.
La reconstruction du village sera longue et difficile. La première pierre est posée le 9 mai 1948. En 1956, 12 ans après la destruction de leur village les sinistrés prennent enfin possession de leurs nouvelles demeures.
suitePhoto: Les Amis de Lescale