INVENTAIRE DES TOMBES DE SOLDATS RAPATRIES DANS NOS CIMETIERES. Page2
2- quand les familles ont disparu, il est du devoir des comités de veiller à la préservation des restes mortels, mais : - un autre principe est à respecter, la responsabilité des tombes abandonnées incombe à la commune qui peut en décider la reprise. - le comité doit se rapprocher du maire afin d'étudier avec lui des mesures à prendre : - entretien des tombes qui sont dans un état satisfaisant avec accord du maire. Les tombes sont signalées par la cocarde du Souvenir Français. - restauration, reconstruction de la tombe selon les directives du Siège, pour permettre un entretien ultérieur plus facile (pose de la cocarde) - regroupement des corps dans une tombe de regroupement érigée suivant les principes édictés par le Siège (dans le cas où le nombre des tombes est important). Les tombes rénovées, restaurées ou regroupées demeurent dans le patrimoine communal. Elles ne peuvent jamais devenir propriété du Souvenir Français mais leur entretien peut être pris en, charge sur décision du Délégué Général. - dans le cas où les restes mortuaires ont déjà été enlevés, il faut demander aux maires de mettre sur l'ossuaire une plaque mentionnant la présence des restes d'un soldat "Mort pour la France". Tenez vous à ces directives et n'extrapolez pas. Ayez toujours à l'esprit que c'est le maire qui a la solution. Vous pouvez l'aider en devenant un conseiller technique en la matière. De nombreux cimetières n'ont pas encore reçu notre visite. Nous devons nous dépêcher avant que ne disparaisse les témoins de notre histoire commune. COMMENT RECENSER RAPIDEMENT UN CIMETIERE ? Vous ne savez pas trop comment procéder pour effectuer le recensement d'un cimetière communal. La méthode la plus simple et la plus rapide consiste à PHOTOGRAPHIER toutes les tombes que vous y repérez, puis à TRANSMETTRE ce reportage ; c'est tout ! PHOTOGRAPHIER: - photographiez toutes les tombes contenant la dépouille d'un Mort pour la France (MPLF),... mais aussi celles indiquant "in memoriam" ou "à la mémoire de",... sans oublier le monument funéraire du cimetière qui parfois contient une crypte,- pour toute tombe repérée, pensez à faire au moins 2 clichés : une photo d'ensemble de la tombe, une photo pour chaque détail utile à l'identification : plaque nominative, plaque MPLF, médaillon, etc. - enfin, pensez à traiter les victimes de toutes les guerres modernes de 1870 à nos jours, et pas uniquement celles de 14-18. TRANSMETTRE : Transmettez votre reportage photo au DG11 et au chargé de mission, en indiquant les tombes signalées en déshérence par la mairie, ou que vous jugez, vous, à l'abandon.Pour toutes les photos d'une même sépulture, renommez des fichiers portant le même nom, afin de faciliter ensuite le dépouillement par les destinataires par exemple "1914 DUPONT Jean 1 ", "1914 DUPONT Jean 2 ".Après exploitation de votre reportage, un compte-rendu vous sera envoyé en retour, ce qui vous permettra de fournir vous-mêmes à la mairie un état sur la situation des tombes des soldats morts à la guerre et ré inhumé dans la commune.Si vous rencontrez des difficultés, n'hésitez pas à contacter le chargé de mission recensement : François Margotat, tél fixe : 01 34 82 65 57 ; portable : 06 65 93 67 02 ; francoismargotat@gmail.com
RETOUR PAGE PAGE 1 RETOUR ACCUEL